La messe à l’affiche

Mes chers frères, mes chères et bien-aimées soeurs-chéries-trop-canons,

Si nous sommes réunis en ce jour gris,

Autour de l’affiche de  notre cher ami,

C’est pour dire combien, dès son jeune âge, il fut un incompris.

Être sensible voire plus,

Il eut très tôt le goût de la satire.

Mais, non, j’ai pas dit qu’il était satyre, faut suivre, hein!

Je répète:

Il eut donc très tôt, si tôt qu’il en rejeta les pots pour bb, le dégoût, euh, non, je me paume, le gôut, (ah, voilà, ouf) de LA satire;

ÊTRE ultra sensible, il se couchait son petit coeur tout serré de tristesse pace que bon, des satires, tu peux en faire en voici, en voilà, y a le choix!

Comme il avait un mal fou à être lui même seulement, c’est comme ça les métisses(de toutes les couleurs , hein, même blanc-blanc, voyez moi, je suis métisse, hongroise-allemande), bon, je me paume là, alors???

ah, oui, bon,…

Euh, ce gars, tiens, j’vais vous dire, y fait marrer tout le monde mais c’t'un mec hyper triste que si y faisait pas rire les gens, y s’rait suicidé dans le ventre de sa mère!

C’est ça LA VOCATION!!!

Mais, non, j’ai pas dit la votation, mais toi, alors, t’aurai pu y rester dans le ventre de la madre, on t’aurait pas regretté, ben, non!

C’est qui la madre?

C’est pas le moment, on fait l’éloge funèbre de l’affiche, là, va demander à ta mère!

Ainsi, mes biens chers frères, ainsi, mes biens chères-trop-canons-soeurs,

Nous devons pardonner à ceux qui ne comprennent pas l’humour satirique de notre  très cher ami,

Nous devons montrer l’exemple d’une compréhension supra-fraternelle pour cet être,

Avec qui des dizaines, je dirais m^me des centaines de personnes se sont bidonnées pendant plus d’une plombe et que oui, mes très chers fidèles, avouons-le en coeur,

ON a aimé ça et même,

ON en a redemandé!

Pardonnons à ceux du vingtième degré qui ne comprennent pas la satire et qui ne possèdent, en plus, pas de dictionnaire!

Mes amis, soyons indulgents avec ceux qui ne comprennent pas – qui n’ont pas de dictionnaire et qui n’ont point d’humour- qu’une petite satirette mignonette  est là pour CHOQUER!!

Ah, mon frère, toi, cet incompris notoire, toi, malgré tout si connu que deux minutes et trois dixième de seconde après avoir été mis en joue par les ragots d’état, t’étais perquise!!

Toi, chéri des elfes et des fées, toi…….

Toi, pour qui Dieudonné

;O)

 

 

 

 


Autres articles

Répondre

Vanessafaminere |
Adelineaguirre |
Vanessabavenigge |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Larchitecturededemain
| Architech26120
| Architecturednpa