Une Innocence

Il y a longtemps,

Dans ces temps ou seule la découverte des sens compte:

Gambader, courir, rire, le vent dans les cheveux.

Se salir, avoir les pieds dans les chaussures mouillées.

N’avoir jamais trop chaud, jamais froid.

Nos vêtements avaient  la  simplicité  du goût de vivre.

Notre enfance, notre ribambelle.

Guirlande de joie.

Nous étions si proches de la nature,

Indiens, nous faisions avec  elle des danses.

On jouait à cache-cache.

Nous adorions grimper sur les branches,

Le plus haut avant que nos pArents nous rappellent à l’ordre.

Un jour,

Parcourant mes chemins familiers,

Je vois au loin une couleur.

M’approchant,

Je stoppe net.

Un morceau de plastique au milieu de la verdure.

Couleur,

Bleu Sale.

Une laideur absolue sur mon chemin.

Mon âme d’enfant-bois,

Horrifiée.

Stupeur.

Effroi.

En moi, profondément la révolte,

le chagrin de ce sacrilège.

 Souffrance.

 

 

 

 

 


Autres articles

Répondre

Vanessafaminere |
Adelineaguirre |
Vanessabavenigge |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Larchitecturededemain
| Architech26120
| Architecturednpa