Analyser l’économie=jouer de la musique à bord du Titanic

Bonjour,
J’aimerai pour ma part qu’il existe un blog comme celui d’Olivier((www-les crises.fr)mais peut-être existe-il, je ne l’ai pas trouvé….) où se réuniraient des experts mais non pas de l’économie, des experts de l’environnement et des gens, comme moi, du peuple, où on débattrait des mesures, réponses à donner à notre catastrophe environnementale mondiale.Nous vivons dans des pays où nos modes de vie font qu’il y a du temps à consacrer à cette oeuvre, à contrario de toutes les populations qui comme nous, au Moyen-âge, n’avaient pas véritablement le temps de penser, philosopher parce qu’ils trimaient pour se nourrir.Nous sommes les grands favorisés et il me semble que notre devoir est là, réfléchir, créer une autre manière de vivre qui respecteraient le circuit:je crée quelque chose, je me dois d’anticiper son impact, je me dois de le recycler, si ce que je crée manque à ces critères, je m’abstiens .Certains me verront comme une illuminée, pas grave, de toute manière, on aura bientôt plus le choix.D’une manière très simple, la qualité de l’eau,va nous ramener à l’ordre..J’admire les personnes qui interviennent sur ce blog mais on pourrait comme cela analyser longtemps sans trouver de solution car je lis ce blog mais je n’y trouve pas de solution.Sans vouloir offenser personne, j’ai l’impression que nous sommes les musiciens jouant un opéra pendant que la Terre se meurt.L’économie n’est pas la priorité, elle en fait partie mais ne doit pas ramener à elle toute l’attention.Nous parlons tous de matières premières finies, on est d’accord.Je suis persuadée qu’il y a urgence à se tourner vers une meilleure gestion de notre patrimoine terrestre.Le temps vient où le retour en arrière ne sera plus possible.Il est même peut-être déjà là, bien-sûr, les privilégiés que nous sommes voient les arbres verts, l’eau encore propre, mais il ne faudra maintenant que très peu de temps pour que tout ça disparaisse.Je n’ai pas de solution mais je pense que si nous mettions nos intelligences ensemble, comme nous le faisons ici pour décortiquer les aléas de l’économie, alors, peut-être pourrions-nous en trouver.Et pour finir, je pense qu’il serait plus facile de convaincre les gens du peuple qui ne bénéficient pas de connaissances par manque de temps, d’éducation, de facilités, de réfléchir sur cet enjeu:un I-truc ou un légume.Il me semble que le choix serait vite fait, on a tous besoin de se nourrir.Je me permets ce commentaire parce que je suis persuadée que nous n’avons que très peu de temps pour réagir et que nous ne devons pas le perdre dans cette analyse certes passionnante de l’économie mais à mon sens dépassée par l’urgence.
Catalina.

 


Autres articles

Répondre

Vanessafaminere |
Adelineaguirre |
Vanessabavenigge |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Larchitecturededemain
| Architech26120
| Architecturednpa